2 commentaires
  1. imprevus a dit:

    Le soir descend sur le carrefour de la rue du Château et son tronc d’arbre mort. Blues.

    • Que nenni ce tronc vit encor’
      (mais ailleurs)
      et toujours plus fort
      (mais sans moteur).
      Rigodon.

      L’image est bien de ce carrefour-là.
      On écoute mieux à contre-jour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s