4 commentaires
  1. marie a dit:

    J’ai envie de réagir parce que j’aime beaucoup ces deux photos…et puis…tout à coup, je me sens comme paralysée du clavier…je ne sais plus trop quoi écrire. Peur d’être banale, sûrement…Bon ! je me lance…
    On se croirait dans les Hauts de Hurlevent, à mille lieues du lac Kir. On s’attendrait presque à voir surgir un revenant…( Effet produit par les branches tortueuses sans doute et par la lumière bleutée). On pourrait être reparti des siècles en arrière…les pierres sèches du mur, les mousses, les lichens…Ca parle du silence, de la solitude
    Tellement loin du mur de la ruche à musique de la photo précédente. Et si près pourtant.
    C’est ce que j’aime le plus dans cette région. Que cohabitent à quelques kilomètres de distance des lieux qui s’inscrivent totalement dans notre époque (comme l’auditorium par exemple) et d’autres qui semblent venus d’un autre âge, qui parlent de l’immuable, de la lente usure du temps.

  2. Mes « paralysies du clavier » ne me donnent certainement pas d’aussi riches résultats !

    Merci Marie. Ce que vous y « voyez » et qu’on puisse ressentir un peu le silence et la solitude de ce moment, me rassurent, car je n’étais pas très satisfait de ces photos (ni d’ailleurs des deux qui vont suivre). Elles me semblaient mal donner l’ambiance lumineuse (ni le froid glacé) de ce petit matin de mars.
    Dans ces cas, je regrette bien de n’avoir pas apporté mon ancien appareil à pellicules (et des moufles). (Up)

  3. Gilco a dit:

    J’admire vos photos qui me me torturent l’esprit car je ne sais pas toujours les situer ! Mais là je connais l’endroit si bien imaginé par Marie, j’y verrais bien quelques fées !

  4. Merci Gilco, vous êtes très aimable.
    Mais sachez que les photos placées ici ne sont pas autorisées à torturer l’esprit de qui que ce soit !

    A part le mien bien sûr !
    Beaucoup, à Dijon… au moins deux… ou trois… peut-être, me reprochent de poser des images trop difficiles à situer.
    Mais je n’arrive pas toujours à comprendre pourquoi je choisis plutôt telle photo de petite qualité, au sujet flirtant avec l’insignifiant, à telle autre, bien évidente, bien localisable facile. (Up)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s